La prévention en ostéopathie
Pour le chien compagnon en croissance, adulte, senior
Pour le chien d’utilité, de sport
Pour le chat

De par sa générosité et son goût du jeu, le chien s’expose à aller au delà de ses limites, il poursuit son effort pour son propre plaisir et souvent pour celui de son maître. Il ne semble pas toujours sentir la fatigue et si son corps est en déséquilibre, le risque d’incident augmente.

Particulièrement aigu pour le chien de travail et de sport

  • le chien guide, le chien «thérapeute», le chien «aide», le chien berger, de ferme, policier, de frontière, de quête - en décombres, sous la neige, en surface -, le chien de chasse, le truffier, … A citer aussi quelques sports: la quête, l’agility, la mobility, le dog dancing, l’obéissance, l’obédience, la défense, le running, le coursing, le mushing (sport du chien de traîneau) et toutes les épreuves mixtes.

Une gêne physique oblige le corps à compenser par des efforts musculaires différents et plus intenses. Ceci implique un rendement moins bon. Moins précis dans son geste, son pouvoir de concentration et sa motivation diminuent, le chien ne pourra plus travailler à 100% de ses capacités. La fatigue augmente, les efforts inutiles s’accumulent développant petit à petit des lésions chroniques qui s’installent dans la structure.

Au propriétaire de bien connaître son chien et d’apprendre à déceler le plus petit signe, afin d’y réagir rapidement, en procurant à son compagnon des soins adaptés. Le travail du vétérinaire ostéopathe consiste aussi à l’aider dans cet apprentissage. 

Dans la pratique et en savoir plus



 



Dr Mireille Piguet | Av. Taillecou 1 | 1162 St-Prex | T 021 806 48 12 | F 021 806 48 14 |