Dr Mireille Piguet, Médecin vétérinaire
Av. de Taillecou 1, CH-1162 St-Prex
021 806 48 12, mpiguet@vetosteo.ch
Dr Mireille Piguet | Médecin vétérinaire | Av. de Taillecou 1 | 1162 St-Prex | 021 806 48 12 | mpiguet@vetosteo.ch |

La prévention en ostéopathie animale

Pour le chien compagnon en croissance, adulte, senior

Pour le chien d’utilité, de sport

Pour le chat

De par sa générosité et son goût du jeu, le chien s’expose à aller au-delà de ses limites; il poursuit son effort pour son propre plaisir et souvent pour celui de son maître. Il ne semble pas toujours sentir la fatigue et si son corps est en déséquilibre, le risque d’incident augmente; ceci est vrai aussi bien pour le chien de travail et de sport, que le chien dit « de famille », souvent moins entrainé et moins endurant. Une gêne physique oblige le corps à compenser par des efforts musculaires différents et plus intenses. L’animal sera moins précis et souvent gêné dans son geste, sa concentration et sa motivation diminuent, la fatigue augmente, les efforts inutiles s’accumulent, développant petit à petit des lésions ostéopathiques chroniques qui s’installent dans la structure. Au propriétaire de bien connaître son chien et d’apprendre à déceler le plus petit signe, afin d’y réagir rapidement, en procurant à son compagnon des soins adaptés. Le travail du vétérinaire ostéopathe consiste aussi à l’aider dans cet apprentissage.

Dans la pratique

  1. La croissance : période cruciale, déterminant toute la vie future de votre compagnon. Le nombre et le rythme des contrôles ostéopathiques durant la croissance sont en fonction de la race, de la rapidité du développement et des incidents de parcours. L’idéal serait de pouvoir contrôler le chiot avant qu’il sorte de son élevage, et, si la croissance se passe bien, une fois au début de l’adolescence.
  2. L’âge adulte : un contrôle annuel permet de réduire les risques d’une accumulation de lésions fonctionnelles, et donc d’éviter autant que possible que la structure ne se transforme petit à petit. Pour les chiens mis à contribution physiquement ou psychiquement, leurs besoins en ostéopathie sont parfois plus importants et réguliers.
  3. Les seniors : leurs besoins sont très variables et dépendent directement de leur état physique. A partir d’un certain âge –différent selon la race et les individus- les tissus du chien deviennent de moins en moins élastiques et leur capacité d’adaptation, de compensation, de moins en moins efficace. La rigidité prend petit à petit le dessus. Quelques séances annuelles offrent un plus grand confort, atténuant les effets des années.
  4. Le chat : maître dans l’art de se soigner par une sélection instinctive de plantes, de fleurs ou de racines, par des jeûnes ou des phases méditatives, le chat profite aussi de traitements ostéopathiques. Bien que ses tissus soient très élastiques, donc beaucoup plus résistants aux chocs mécaniques, les indications générales d’une consultation ostéopathique restent les mêmes que pour les autres animaux. Les chats sont présentés en consultation principalement lors d’accident ou suite à une chirurgie, mais également lors de problèmes internes chroniques. Ils adorent le toucher ostéopathique et réagissent souvent très rapidement. Une consultation annuelle est également recommandée pour eux.
Dr Mireille Piguet | Médecin vétérinaire | Av. de Taillecou 1 | 1162 St-Prex | 021 806 48 12 | mpiguet@vetosteo.ch
Dr Mireille Piguet
Dr Mireille Piguet